La ferme Miftah Alkheir

Permaculture Maroc, La ferme Miftah Alkheir

ferme en permaculture

 

Notre projet, nommé “Permaculture Maroc, La ferme Miftah Alkheir” Ce projet a pour objectif la fondation d’une ferme en permaculture pilote et d’en valider l’installation, d’analyser sur 3 ans les résultats économiques et scientifiques. 

PermaGrowing Cultures et Vies opte pour l’agriculture biologique qui est plus respectueuse de la santé du consommateur, permet de préserver la qualité des sols, la biodiversité, l’air et la qualité de l’eau.

Objectif général :Création d’une ferme expérimentale en permaculture. La ferme “Miftah Alkhier” est en activité depuis Mai 2017 sur une superficie de 1,2 Ha, et se compose de plusieurs éléments : 

  • Animaux, Vache, volaille, moutons/brebis
  • 2 Serres maraîchère de 500 m² et 200 m²
  • Mini serre pour semis
  • Champs rotatifs
  • Atelier, Abri animaux, poulailler…

 Activités et résultats (sur 3 ans)

SOCIAL

« Pour PermaGrowing il n’existe pas qu’un seul modèle social pour accéder au bien-être. » 

La biodiversité cultivée telle que la ferme de Miftah Alkheir la conçoit permet de recréer du lien local, et de favoriser les coopérations avec tous types d’acteurs :

  • Création de l’association PermaGrowing Maroc
  • Formation en permaculture
  • Accompagnement des agriculteurs en difficulté
  • Ateliers pratiques sur les techniques agricoles ; semis, repiquage, création de planches de cultures, chantiers éco-construction comme les serres bioclimatiques.

Nutrition

Toutes les cultures de la ferme sont sans pesticides ni OGM, les semences sont des semences paysannes ou biologiques ou NT non hybrides (non F1)

Les produits de qualité proposés par la ferme de Goutevernisse existent peu dans les circuits commerciaux classiques, malgré une 

demande forte et une évolution des types/modes/régimes alimentaires.

Economie 

Ce projet représente une énorme solution pour l’emploi, et le développement local et durable, en valorisant les circuits courts, et la commercialisation de nouveaux produits et services.

Nous comptons démontrer que ce modèle de ferme permet de faire vivre plusieurs agriculteurs, à la vente des produits de la ferme et d’autres activités comme les journées de visites guidées et initiations à la permaculture.

Ce qu’on s’attend à vivre pendant cette aventure, c’est de l’écovolontariat, des ateliers/chantiers participatif, de l’échange de service, des stages de permaculture, de la sensibilisation et visites guidées de la ferme. Autant d’activités qui ont à nos yeux une grande utilité sociale au même titre que le “travail” dans les champs.

Innovation

Tous des caractéristiques de l’agriculture conventionnelle en sommes. Ce type d’agriculture malheureusement conventionnelle n’est ni durable ni respectueux de la planète et de sa diversité.

La permaculture arrive donc en solution aux  problèmes rencontré par les agriculteur qui utilise des méthodes conventionnelles, la permaculture profite à l’environnement tout en contribuant à préserver des ressources précieuses et limitées. La permaculture est très différente des systèmes agricoles conventionnels, qui présentent comme principaux problèmes :

  • D’appauvrir les terres
  • De créer la sécheresse
  • De contaminer les eaux
  • De mettre en danger les espèces animales et végétales
  • De déboiser
  • De créer des résistances aux pesticides

Parce que la permaculture imite les écosystèmes, en travaillant avec la nature au lieu de s’y opposer, elle limite le besoin d’agents extérieurs, comme les produits chimiques synthétiques.

En réponse aux préoccupations agricoles conventionnelles mentionnées plus haut, les pionniers ont établi des systèmes de permaculture pour aider à des causes comme celles-ci :

  • Recyclage, renouvellement et réparation des ressources/matériaux afin de limiter les déchets
  • Reconstitution de la teneur en terre
  • Conservation de l’eau et réduction de la consommation d’eau
  • Maintien de la diversité des espèces
  • Adaptation au changementpermaculture Maroc

Choix techniques 

permaculture MarocIl existe plusieurs techniques de permaculture pouvant être utilisées, voici quelques exemples :

  • couvrir le sol de « mulch” (d’origine animale, végétale ou minérale) pour préserver l’humidité de la terre ;
  • récupérer et recycler les eaux de pluie et de ruissellement, qui regorgent d’éléments nutritifs bons pour la végétation ;
  • Association des  plantes susceptibles d’interagir positivement entre elles ;
  • cultiver différentes variétés de plantes sur de petits espaces, pouvant être aménagés sous formes de bordures, horizontalement et verticalement ;
  • n’utiliser aucun produit chimique afin de protéger la microfaune (vers de terre etc) ;
  • réaliser notre propre compost à l’aide de déchets du jardin et/ou ménagers, de bois, de papier et de sciure.

Nous utilisons d’autres techniques de permaculture qui préconisent également de scinder notre jardin potager en plusieurs zones et de faire en sorte que chaque arbre, plante ou fleur au sein de chaque partie assure diverses fonctions, afin de limiter l’intervention humaine.